Sophie FUXET-GIDROL, palliatothérapeute

Pour inaugurer cette nouvelle rubrique, « Ils font bouger le funéraire », nous partons à la rencontre de Sophie FUXET-GIDROL, palliatothérapeute, et créatrice du site www.accompagnementfindevieetdeuil.com, grâce auquel elle se propose d’accompagner des personnes endeuillées ou confrontées à la fin de vie.

Bonjour Sophie, pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

Je suis infirmière de formation. J’ai exercé 18 ans en tant qu’infirmière spécialisée en soins palliatifs, notamment au sein d’Equipes mobiles et Unités de soins palliatifs. D’abord à Paris, à l’hôpital Européen Georges Pompidou, puis à Barcelone et en Haute-Savoie. L’accompagnement des personnes en fin de vie a été pour moi un facteur d’enrichissement, de réflexion et de maturité.

Pourquoi avez-vous décidé de quitter votre poste d’infirmière ?

J’avais mis en place dans mon équipe un groupe de parole gratuit pour les personnes endeuillées et cela a eu beaucoup de succès. J’ai donc décidé de me former plus avant, en passant un diplôme universitaire « Deuils et Endeuillés » à Amiens.

Ce groupe a pu soutenir les endeuillés pendant deux ans, jusqu’à ce que l’institution, n’ayant pas de retour financier, décide de fermer le groupe.

La direction de l’époque nous laissait de moins en moins de temps à accorder aux familles, et malheureusement la politique du chiffre a pris le pas sur notre action. Cela ne correspondait plus du tout à mes valeurs, et, n’ayant plus de réelle motivation pour m’investir comme je le souhaitais, j’ai préféré quitter mon poste.

Comment vous est venue l’idée des téléconsultations à destination des personnes endeuillées ?

Les familles confrontées à la fin de vie sont souvent débordées, tant sur le plan matériel que psychologique. C’est d’autant plus difficile à gérer que la date de l’échéance est inconnue.

Dans cette incertitude du quotidien, on a du mal à prendre une pause ou à se questionner sur ce dont on a réellement besoin. On est dans l’action, dans le « faire » au détriment de « l’être ».

Les endeuillés sont souvent épuisés et se construise une sorte de chrysalide qui les sécurise. Ils ont touché du doigt la finitude de l’être humain et doivent à la fois penser et panser leurs blessures et gérer leur crise existentialiste.

Partant de ce constat, je voulais faciliter le quotidien de ces personnes. J’ai donc mis en place des consultations dématérialisées, des e-soins pour rendre accessibles des services qui me paraissent manquer dans notre société.

Les téléconsultations leur permettent de verbaliser leur traumatisme en confiance, sans peur de jugement ou de craintes de « radoter ».

Comment se déroule la téléconsultation ?

Lors d’un premier entretien téléphonique, nous faisons connaissance pour définir ensemble ce sur quoi mes patients veulent travailler.

La téléconsultation dure environ 45min. Je m’adapte aux moyens de la personne, souvent différents en fonction de son âge ou sa situation : WhatsApp, Skype ou entretien téléphonique pour les plus pudiques.

Le fait que je sois infirmière et soumise au secret professionnel les rassure.

Qui sont les personnes qui font appel à vous ? Dans quel état d’esprit sont-elles avant la première séance ?

Mes patients ont entre 12 et 72 ans, la moyenne d’âge est actuellement de 52 ans.

Elles ont été malmenées par la vie et ont subi des deuils souvent traumatiques (accidents, suicides), ou ont accompagné leur proche pendant leur maladie. D’autres sont confrontées au deuil périnatal.

Combien de séances sont-elles nécessaires ?

Je n’ai pas de baguette magique. Le deuil est un processus, un véritable travail. Je propose un pack de 10 séances pour qu’on puisse avoir un suivi sur 6 mois en général.

Vous exercez depuis maintenant un an et demi, avez-vous eu des retours de vos patients ?

Mes patients sont très reconnaissants en général.

Voici par exemple, le dernier témoignage reçu : » Sophie, Merci de m’avoir écouté avec autant de douceur et de compréhension dans mon chemin face au deuil. Vos exercices m’ont également soutenu, comme un baume qui me permet d’avancer un pas après l’autre, jour après jour avec plus de ressources pour respirer la vie. »

© 2019 EMPLOI-FUNERAIRE